Bio

Marie Misfud - 5 - © marianne bp.jpg

“Les mots, Marie Mifsud les balance,  les théâtralise, les fait virevolter, les épingle aux nuages avec précision, agilité, sensualité.”

Copie de logo fip.jpg

 “Voix plurielles pour une voie singulière certains l’ont qualifiée d’OVNI (Objet Vocal Non Identifié) pour traduire sa virtuosité vocale : scat, vocalises, envolées lyriques, impros, effeuillages a capella, timbre de velours, la soprano multiplie les jeux de voix au service de la musique. Mais voilà une diva qui ne se la joue pas. Marie Mifsud préfère le terme d’expression vocale à celui de chant et se voit comme une « passeuse d’émotions ». Pour cette musicienne inventive, la voix est un instrument, véritablement. Passionnée des voix qui peuplent ce monde, Marie Mifsud en jongle pour mieux exprimer musicalement des choses inavouées.”
Benoit Merlin, communiqué de presse Récif
______________

Après dix années de piano classique au conservatoire de Toulon, Marie Mifsud poursuit sa formation de musicienne en chant lyrique et rentre au conservatoire de Lyon puis au conservatoire de Paris dans le Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs / Jeune Chœur de Paris dirigé par Laurence Equilbey et Geoffroy Jourdain.

 

Elle y suivra une formation vocale et théâtrale avec entre autres Florence Guignolet, Jean Bellorini, Jean-Michel Fournereau, Isabelle Germain, Jean-Christophe Henry ou encore Valérie Philippin ; et interprétera des rôles solistes d'opéras (Porgy and Bess, Didon et Enée, Les Noces de Figaro…).

Elle sera aussi soprano dans des ensembles vocaux, chantera dans des Cabarets contemporains ou encore aux studios de Radio France avec l’Orchestre National de France, le Jeune Chœur de Paris et Marie-Nicole Lemieux. Parallèlement elle suivra des études de musicologie dans les universités Lyon lumière et Paris Sorbonne où elle obtiendra un Master et un diplôme de direction de choeur au Conservatoire de Paris (CRR).

 

 Sa recherche constante sur les multiples timbres vocaux l’amène à travailler avec des compositeurs électroacoustiques de l’IRCAM comme Daniel Cabanzo et Julien Vincenot (voix/électronique) ou au sein de troupes de théâtre, de cabarets expressionnistes avec entre autres les metteu·eus·s en scène Marie Cayrol, Thibaut Garçon...

Elle rencontre le Jazz et l’improvisation avec Sarah Lazarus, dans les classes des conservatoires de Paris et lors de Master Class puis remporte le Prix du Public du Festival International Crest Jazz Vocal, le Prix Meilleur Groupe II aux Trophées du Sunside et devient Lauréate du Tremplin de l’Union des Musiciens de Jazz de Paris aux côtés du batteur et compositeur Adrien Leconte entourés de leur équipe fidèle : Tom Georgel au piano, Quentin Coppalle à la flûte traversière et Victor Aubert à la basse/contrebasse.

Marie Mifsud crée son propre label avec Adrien Leconte et sort avec l'équipe l’album « LÀ » puis récemment aux côtés de l'Autre Distribution, l’album « RÉCIF » (Coup de coeur Fnac, The Best Jazz on Bandcamp, récompense 4 étoiles Jazz Magazine, TTT Télérama, sélection FIP…). Album enregistré au Recall Studio avec Philippe Gaillot, ingénieur du son nominé aux Victoires du Jazz.

Marie Mifsud dirige artistiquement avec Adrien Leconte la réalisation du live Récif avec Louis Machto au son, la costumière Agathe Quéméneur, Chloé Latour en regard scénique et Laurent Pontoir aux lumières.

En parallèle, on a pu l’entendre dans le spectacle cirque contemporain «Provisoire »  de Iorhanne Da Cunha et également en duo improvisé avec la pianiste et compositrice Estreilla Besson.

 

Elle crée le groupe BERNARD avec la pianiste et percussionniste Berivan Sart. Le duo sort le clip « Bouche » aux côtés du producteur/compositeur Mathieu Bigot et de la réalisatrice Marianne BP.

 

En plus de la tournée de l’album « RÉCIF », on peut l’entendre sur scène dans le groupe Inebia du violoniste Vincent Pagliarin et guitariste Olivier Mugot et dans des performances improvisées chantées notamment le duo polies Polies Poquettes de Iorhanne da cunha.

 

Marie Mifsud travaille actuellement sur une bande originale d'un court métrage avec Mathieu Bigot et Antoine Stehlé. On pourra l’entendre aussi dans le premier album d’Inebia en cours de réalisation.

Marie Mifsud est aujourd'hui en écriture de son nouveau projet en tant que pianiste, chanteuse, auteure et compositrice.